Animation

Actualités des études ou rapports sur l’animation et le BAFA

Martine Camus,Trois ans de parcours d’insertion des diplômés du champ du sport et de l’animation, Injep, analyses et synthèses, n°4, juillet 2017.

Reproduisant un parcours d’insertion dans la vie active proche de celui des générations précédentes, la situation professionnelle des diplômés dans le périmètre du sport et de l’animation en 2010 révèle moins d’inactivité mais un chômage plus marqué. Malgré un contexte économique encore défavorable, les trajectoires d’accès vers l’emploi restent majoritaires et, en moyenne, un diplômé en 2010 aura travaillé 31 mois sur ses trois premières années de vie active. Trois ans après l’obtention de leur diplôme, 85 % des sortants en 2010 sont en activité et 62% occupent un emploi à durée indéterminée. Plus de six diplômés sur dix exercent encore un métier spécifique du sport ou de l’animation. Un contrat plus long, un temps complet, mais aussi d’autres aspirations professionnelles peuvent cependant motiver la recherche d’un (autre) emploi.

Lire la publication

Camus J., Lebon F. (dir.), Regards sociologiques sur l’animation, Fonjep, Documentation Française, 2015.

Un ouvrage coordonné par Jérôme Camus, maître de conférences à l’Université de Tours, et Francis Lebon, maître de conférences à l’Université Paris-Est Créteil (UPEC), avec une postface de Gérard Mauger, directeur de recherches au CNRS. Comment comprendre les transformations que connait aujourd’hui l’animation ? Quels en sont les enjeux pour les structures, pour celles et ceux qui sont, au quotidien, au contact des publics ?

En savoir plus

CRAJEP, La fonction de direction d’ACM sur le territoire Rhônealpin, mars 2013.

Une étude sollicitée par la DRDJCS Rhône-Alpes et mise en œuvre par le CRAJEP Rhône-Alpes.
Une première partie est consacrée à un état des lieux des ACM.

 

Lehembre S., Lefebvre C., L’accessibilité au bafa dans la Somme, entre contraintes économiques, sociales et institutionnelles, CEMEA Picardie, DDCS, octobre 2012.

Une étude locale qui rejoint et confirme les résultats des enquêtes nationales.

En savoir plus

Lebon F., Rev-CIRCEFT, Simonet M., IDHE, CNRS, Le travail en “colos” le salariat en vacances?, IES-salariat.org, 2012

Pour Francis Lebon et Maud Simonnet « la question du statut de ces animateurs est loin d’être nouvelle et si une partie des revendications portées aujourd’hui par les associations s’inscrivent bien dans une histoire longue du champ de l’animation et de l’éducation populaire », mais ils soulignent dans cet article « les enjeux actuels et inédits de cette trop simple opposition entre travail et engagement. Les rapports à l’animation volontaire ne redoublent-ils pas l’inégalité des rapports à l’emploi, l’animation étant synonyme d’engagement pour les jeunes des catégories favorisées et de travail gratuit pour les jeunes des milieux populaires ? »

En savoir plus

Barbe M., Bourdon D., Bruel L., Rouquette E., « Animation volontaire et engagement éducatif des jeunes », Les brochures des Conférences de La JPA, Brochure n°11, décembre, 2011.

Une étude qualitative conduite par la JPA en Midi-Pyrénées avec l’Université de Toulouse Le Mirail qui interroge des animateurs volontaires sur leur définition de l’engagement et leur perception de l’animation volontaire ? S’agit-il pour eux d’une forme d’engagement ? Véronique Bordes, Maître de Conférences (Unité mixte de Recherche Education Formation Travail Savoirs) souligne la dimension temporelle de tout engagement et la place de l’animation volontaire dans ce processus. Myriam de Léonardis, Professeur des Universités et Claire Saffon-Mottay, Maître de Conférences (Laboratoire de Psychologie du Développement et Processus de socialisation) relève les apports de cette expérience dans la construction identitaire et la socialisation des jeunes interrogés.